Fév17

Portrait : Maeva Akbi

Author // Fanny Ottavy Catégories // Surf

Partenaires

Maeva Akbi - Rideuse corse et Réunionaise [Credit : Fanny Ottavy]

A 21 ans, Maéva est une surfeuse accomplie. Née à Ajaccio, elle a appris le surf  dès l’âge de 12 ans dans l'île de la Réunion où elle a passé toute son enfance (de 5 à 19 ans). Avant le surf, elle pataugeait sur un Body Board.

Elle été sacrée championne de la Réunion plusieurs fois. Il y a 3 ans, elle rentre en Corse, sa seconde île d’origine pour poursuivre ses études et retrouver sa famille. Elle découvre de nouvelles vagues et se plaît sur l’Ile de beauté. Aujourd’hui, l’université de Corté étant trop loin de la mer,  elle vit à Bayonne pour continuer ses études de « Management de Sport ». Elle gère parfaitement ses études et le surf. Elle continue les compétitions et a l’intention de faire du surf, son futur métier.

Rencontre avec une jeune surfeuse pleine de caractère.

Interview

Bonjour Maé, peux-tu nous dire ce que tu aimes dans la pratique du surf ?

Ce qui m’a plu de suite dans le surf, c’est le contact avec l’océan, le fait de « jouer » dans les vagues, se laisser porter par les vagues, les sensations de vitesse, l’adrénaline. Ayant beaucoup pratiqué la natation synchronisée, un sport bourré de rigueur, le surf représentait pour moi la liberté absolue. Le surf est aussi un sport très physique, ce permet de garder une bonne condition !

Les sessions entre copines sont géniales, on tchatche autant qu’on surfe voir + ! et les sessions avec son chéri aussi, c’est top ! J’ai la chance d’avoir un copain qui surfe et qui comprenne que, quand il y a des vagues, y’a du surf !!

Tu as commencé le surf jeune, quel est ton parcours ?

On m’a vite mise dans la compétition. Au début, je prenais des raclées, j’ai persévéré et commencé à faire des résultats, ce qui m’a vite motivé. Pendant de nombreuses années j’ai suivi le championnat régional à la Réunion. Tout au long de l’année nous avions des compétitions, j’y étais très impliquée.

J’ai été plusieurs fois championne de la Réunion (-18 ANS et + 18ans) de 2004 à 2006.. J’ai été plusieurs fois sélectionnée pour les championnats de France, où je n’ai jamais eu de titres, excepté le titre de championne de France par équipe (tagteam) en 2004 avec mon ancien club le Radical Surf Club [site web]. J’ai aussi participé à de nombreux pro juniors en Europe exclusivement.

A la Réunion, Billabong m’a sponsorisé pendant de nombreuses années (matériel et vêtements). Jee vice Optics m’a également sponsorisé. Enfin en 2007 j’ai eu la chance de bénéficier du sponsoring de « Oneill ».

Aujourd’hui, je ne suis plus dans le team, dur dur la crise économique ! ! Je suis à la recherche d’un sponsor….

Lorsque je suis rentrée en Corse ,j’ai été très bien accueillie au sein des surfers locaux et j’ai pu intégrer le Capo surf club. J’ai pu participé aux compétitions régionales fort sympathiques !!

Tu as participé à de nombreuses compétitions dans différents pays. Peux tu nous parler des vagues que tu as pu rencontrer ?

A la Réunion, il y a des vagues partout ! On surfe tous les jours, et souvent de bonnes vagues ce qui permet de progresser très vite, avant l’école, après l’école, on surfe ! A la Réunion, je suis à St leu, cette vague est une de mes favorite, elle est longue, et parfois très creuse dans le bowl ! J’ai de très bons souvenir de mes sessions à la Réunion malgré quelques frayeurs ! La Réunion est un super endroit pour le surf, des vagues faciles à difficiles, des houles consistantes et surtout, l’eau chaude !

J’aime beaucoup la Corse, un peu moins quand les vagues se font désirer! L’atmosphère y est détendue, tout le monde se connaît,  certaines sessions sont idylliques dans un cadre magnifique, je me souviens d’une session parfaite, 1m50/2m, offshore, aux CRS à maximum 5 surfers à l’eau et tous sympathiques, en plein mois de Novembre. Je me souviens aussi de ma première session a la Liscia, je venais de la Réunion et n’étais pas très habituée aux Shorebreak, il y avait de la taille, j’ai compris qu’en Corse il n’y a pas que des petites vagues !!!

Dans le sud ouest, il y a des vagues à gogo, et c’est souvent des vagues de bonnes qualités, des plages à perte de vue, tu peux surfer tous les jours, par contre l’hiver est rude !

J’ai eu de très bonne sessions au Portugal, Espagne et aussi au Maroc l’an dernier durant un voyage avec le Capo surf club.

Maeva Akbi - Shooting Corse [Credit : Fanny Ottavy]

As tu en mémoire une « plus belle session » ?

Trop de bonnes sessions en tête ….Mais peut-être une session à St Pierre à la Réunion, avec des dauphins !

Pour revenir à la Corse, tu as surfé dans pas mal de coins de l’île, as-tu un spot préféré ?

Il me reste beaucoup de spots à découvrir en Corse, je n’ai pas de vagues favorites, mais j’aime beaucoup les CRS, Canapoint, Pevani (pas trop gros ahaha), et Capo di Feno évidemment !!!

Tu fais partie du Capo Surf Club et durant les championnats de France en Novembre dernier, tu as représenté le club corse avec fierté. Peux-tu nous en parler ?

Oui, j’ai eu la chance de pouvoir représenter le Club. Les vagues étaient assez consistantes le premier jour et ce n’était pas évident. J’ai fini 9ème , le niveau était relevé et les vagues difficiles, j’étais plutôt contente !

Le club a été représenté en Surf open et en surf ondine.Depuis un moment il n'avait pas été représenté aux championnats de France et que cela permet de représenter le surf Corse au niveau national... Et je suis très contente de ces résultats pour le club.

Tu es actuellement à Bayonne pour des études de « Management du Sport » après avoir étudié à Corté. Quels projets d’avenir as tu ?

Mon projet d’avenir, devenir riche, me marier et avoir 8 enfants, une grande maison près des vagues, et un chihuahua ! Coquin

Plus sérieusement, j’ai pas mal d’idées en tête, j’aimerais faire pleins de choses…je ne suis pas encore décidée mais monter mon entreprise, travailler au sein d’une marque, créer  développer, voyager …tout cela me travaille beaucoup. Ce qui est sûre, mon métier sera dans le sport, et sûrement dans le surf !  Je suis en licence, je ferais sûrement un Master spécialisé dans le Management des sports de glisse. L’an prochain je passe mon BPJEPS Surf (Brevet d’Etat) et...inch allah !

Dernière question : Quand reviens tu en Corse te mettre à l’eau ?

Très bientôt Sourire Je prends encore quelques vagues au Pays basque, j’ai quelques compétitions de prévues, et au début de l’été je suis là !

Merci Maé. Bon courage pour la suite de tes projets. Un dernier mot ?

Bon surf à tous ! A bientôt en Corse et j’ai l’intention de mettre Fanny au surf sérieusement !!! ?

Photos

Session Féminine Corse  [Rider : Maeva Akbi | Credit : Fanny Ottavy]Session Féminine Corse  [Rider : Maeva Akbi | Credit : Fanny Ottavy]

Session surf Maeva Akbi  [Credit : Fanny Ottavy]

Cet interview a été réalisée par Fanny Ottavy. Vous pouvez retrouver plus de photos de Fanny, ainsi que son actualité sur son site web : http://fanny.ottavy.free.fr

  • Lectures: 4032



A propos des contributeurs

En plus de son travail de scripte à la télé et au ciné, Fanny est photographe de reportage sur les activités nautiques mais aussi terrestres. Autant dire qu'elle est plus au contact de l'eau et de la nature qu'aucun autre contributeur de SUWA.

En 2010, elle a ouvert son entreprise de photos. Suivez son actualité grâce aux liens ci-dessous.

Réagissez à l'article