Jan07

Entrevue avec Marin (2/2)

Catégories // Mer, Windsurf

Partenaires

Marin56 - Punta Testarella - Hiver 2009 - Credit : Caroline OrtoliTous ceux qui ont eu le plaisir de venir naviguer dans le Sud ont pu avoir l'occasion de le rencontrer. Marin 56 est un rider Corse à part. Certains ne le connaissent que par l'intermédiaire de son blog, très poétique et lié à la nature : http://www.marin56.canalblog.com

Dans cette série de deux articles, Corsica-Windsurf.com lui laisse la plume, et vous propose deux de ses vidéos. On y apprécie comme toujours une musique touchante, voire troublante (de nombreuses pépites sonores sont à repérer sur son blog), des conditions plus qu'impressionnantes et des images des spots de l'extrême Sud de la Corse.

Cette deuxième vidéo est un peu plus 'hardcore' mais le texte fait suite au précédent.




Ici, plus qu’ailleurs, la nature dévoile sa munificence, sa grandeur et ses beautés. Les jours de Coups de vent ou de tempêtes, quand l’horizon n’est qu’azur la mer a des parfums de grand large et s’élève comme une montagne. Et l’on voit l’île et ses caps croiser, briser à l’étrave des rochers des lames redoutables et abruptes. Elles ont dessiné, tout autour, des rivages dénudés et sculptés avec les bourrasques des roches polies, un bestiaire minéral incroyable, inépuisable, fantomatique.

Avec les monts et les vallées, elles ont façonné ces berges lacustres aux touches et aux estrans exotiques où les migrateurs trouvent refuge et assistance. Aux pieds des déferlantes, le myrte et l'arbousier font de l'hiver un nouveau printemps chargé des fruits odorants de la mer et des vents...

Je compare souvent cette Terre d’exil à un voilier, à un vaisseau, un tremplin pour les pèlerins que nous sommes. Naviguer autour de ces golfes et baies innombrables est un enchantement ; une pratique sportive extrême, quelle qu’elle soit, ne saurait se priver de ces détours qui en élèvent la portée et la signification solennelle. Et quand de nombreuses ailes colorées s'éploient et dansent dans le ciel, virevoltent comme des papillons géants, silencieusement, lorsque je regarde tous les points infimes et dispersés sur la mer gagner lentement ces pentes suaves et écumeuses, il me semble assister à l'ode sacrée des enfants de la mer louangeant tous les jeux de la divine nature.

Alors, vous parler de niveau, de compétition, de technique, de "figures " : quelles gageures ! Ici, c’est le domaine de l’émotion, de l’épreuve, du pari avec soi-même dans le respect imprescriptible de l’homme vis-à-vis de son milieu, de son environnement naturel. Un tout, un univers particulier qui le fonde et le cadre hors des lieux communs, près de l'Homme, de la vie tout simplement.

En effet, l’hiver est une saison à part où l’adepte, le passionné, le fidèle marin se livre loin des foules, au plus près de la multitude des moutons et des vagues, dans les silences mélodieux et convenus de toutes les solitudes, d’une vaste abnégation où même le temps s’abîmerait au milieu de tout ce qui le sous-tend et se perd un instant, dans l'éternité … !


Alors, si vous souhaitez partager quelques moments fugaces de nature, ces bordées de Marin, une expérience aussi et des petits conseils, fussent-ils de l’ordre de l’activité et de ses logiques sportives, si les descriptions de paysages, la photo, le Chant, la culture et les dictons populaires, l’environnement, la Faune et la Flore, etc … vous en disent, venez faire un petit tour du côté du Grand Sud, sur le Blog / Site de «  Marin  «  : Corsica … GO56 - une expérience de la mer -  dont voici le Lien : http://www.marin56.canalblog.com
Ce serait avec un grand plaisir que nous pourrions échanger nos fortunes de mer ...




Réagissez à l'article